7 févr. 2016

Maternité - Mon accouchement idéal VS la réalité

-

Coucou mes petits sucres!

Et oui, ça y est je vais tomber dans la case "comme tout le monde" car comme toutes les blogueuses mamans (ou en tout cas une grande partie), je vais te parler de mon accouchement.
J'ai eu besoin de le digérer, de l'ancrer en moi pour ne jamais oublier ce merveilleux jour. Mais aussi, je te l'avoue, j'ai attendu d'avoir un peu de temps devant moi pour écrire cet article!

Tout d'abord, et il faut que je te le dise, quand on te dit "N'espère pas avoir un accouchement comme ci ou comme ça, il sera totalement différent de ce que tu t'imagines", et bien c'est totalement vrai! Tu veux une preuve? Alors je te laisse lire ce qui va suivre et tu comprendras.

Pour rappel, j'ai eu droit à un cerclage en début de grossesse, un diabète gestationnel précoce, un alitement quasi stricte tout le long et une menace d'accouchement prématuré à 32 semaines. Alors quand les médecins m'ont dit "Oh! Vous vous n'allez pas faire long feu une fois le cerclage retiré! Tout au plus 2 jours et on vous reverra!", je les ai cru! Le jour du décerclage à 36 semaines, avec Mr Poulpe, nous nous sommes dit que c'était trop cool, d'ici une semaine nous serions parents. Que j'aurais des contractions régulières, que la poche des eaux se romprait et qu'on filerait fissa à la maternité! Que je morflerais une dizaine d'heure, testant les positions apprises lors des cours de préparation à la naissance, en criant sur mon Mr Poulpe jusqu'à la pose de la péridurale (piqûre salvatrice! Que l'inventeur de ce liquide soit élevé au rang de Saint!). Que je pousserais jusqu'à épuisement et que lorsqu'on posera NinjaBaby sur moi, un feu d'artifice se déclenchera dans mon coeur.


Sauf que, en fait, pas du tout! Et toc! Dans tes dents l'accouchement rêvé! Ce qu'il s'est vraiment passé est à des années lumières de ce que j'imaginais.

Le décerclage, pour lequel je pensais que j'allais souffrir ma race, a finalement eu lieu à 36 semaines, sans douleurs et je suis repartie de la maternité de suite après. Pour fêter ça (et aussi parce que je voulais être à proximité "au cas où"), nous sommes allés au restaurant avec Chéri. Finalement, rien de rien. 

Une semaine plus tard, j'ai eu droit à une nuit entière de contractions de faux-travail (en gros, tu douilles pour rien du tout!), et quelques jours après (Samedi 6 Novembre), j'ai eu des pertes de sang. Sachant que mon col était ouvert depuis la 32ème semaine, nous avons foncé à la maternité. Mais Mr Baby n'était pas décidé à pointer le bout de son petit nez. Résultat? Retour à la maison, avec un col plus ouvert mais qui ne bougeait plus. 

Le mercredi suivant, à 3h du matin, réveil en sursaut. Quelques chose cloche, je ne sais pas quoi... l'instinct. Je file aux WC et je me rends compte que je fais une sorte d'hémorragie! Rebelotte, on file en panique à la maternité pour y arriver à 4h du matin! Vu mon état, hors de question de nous laisser repartir. Il est clair que nous repartirons à 3 quoi qu'il arrive (petit moment émotion dans toute cette agitation). Les contractions arrivent, deviennent douloureuses et régulières, mais tout en restant gérables pour le moment. Les échographies et les monitos nous rassurent : Mr Bébé va bien, mais moi un peu moins ... 
Les médecins ne sont ni rassurés, ni rassurants, et on commence à me parler de césarienne si le sang ne s'arrête pas et que le travail ne se lance pas de façon régulière. Autant dire que mon coeur se brise à ce moment précis, moi qui avait rêvé de mon accouchement des milliards de fois, voilà que je ne contrôle plus rien! 
On m'amène donc en salle de césarienne pendant que Chéri va se préparer en Docteur Mamour. On me pose là péridurale à 8h du matin. Je dois préciser que l'équipe médicale a été vraiment super, on m'a rassuré, tenu la main, écouté en attendant que Mr Poulpe puisse me rejoigne (les sage-femmes se sont même retrouvée assises par terre à regarder mon blog). 
A 8h30, on me perce la poche des eaux pour essayer d'accélérer le processus et tenter l'accouchement par voie basse tout de même. 
A 9h, les saignements enfin arrêtés, on se rend compte que les contractions sont enfin très régulières et surtout très fortes (merci la péridurale qui fait que je ne sens rien). On me passe donc en salle d'accouchement standard, je vais pouvoir accoucher de mon bébé, toute seule (enfin presque), comme une grande! 
A 10h, mon col est ouvert à 8cm, on y est presque! 
A 11h, la sage-femme revient et je suis ouverte à 10cm. Elle me fait pousser "pour voir" et me dit qu'elle va vite se préparer, on y est (Wahou, voilà qu'il est pressé mon petit bout maintenant! Tu la sens la pression qui monte?)! Quand elle revient, il paraîtrait que la tête est visible, je n'ai plus qu'à attendre la prochaine contraction pour pousser. 
Il est 11h33... 3 contractions plus tard, j'entends un cri, ça y est, on y est, je suis maman, il est papa! Je pleure, je le regarde, il me regarde, on le regarde, notre bébé est enfin là! Un petit roux qui a déjà fait pipi sur tout le monde (oui, déjà glamour mon fils, et cette manie ne le quittera pas), un amour de bébé qui va enfin chambouler nos vies! 

Bienvenue mon bébé! Tu dors dans mes bras pendant que je rédige cet article, des larmes de nostalgie coulent sur mes jouent et je te regarde, toi si serein. Un bébé parfait! Merci d'avoir fait de moi une nouvelle femme, de faire ressortir ce qu'il y a de mieux en moi. De faire de moi une vraie lionne. Je te jure de te protéger, de t'aimer à en perdre la raison, de te donner toutes les armes pour affronter ce monde, de faire de toi une personne bonne et confiante. 

Et merci à toi qui m'a lu jusqu'au bout! Merci d'être toujours fidèle, malgré que le blog soit au ralenti (et oui, être maman c'est accepter de ne plus être libre de ses gestes quelques temps). Merci pour tout et à très vite par ici!

LOVE YOU ♡


12 commentaires:

  1. Félicitations et bienvenue à ton petit bout! Merci pour ce joli récit :)

    RépondreSupprimer
  2. Félicitations à toi! Tu as très joliment raconté la venue de ton Ninja Baby. 😊 Je ne suis pas maman moi même mais je crois que je n'ai pas une seule de mes amies qui ait eu un accouchement comme tu le décris au départ. Je ne suis pas sûre que l'accouchement classique ou normal existe. Et c'est toute la beauté de la chose c'est un moment unique ! 😊

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est joliment dit! En effet, aucuns accouchements ne se ressemblent, aucunes grossesses ne se ressemblent. C'est toute la beauté de la maternité! ♡

      Supprimer
  3. Il est né quand du coup ce petit bonhomme? J'espère que tu profites à fond après une grossesse pas facile... Mais quand tu le vois enfin, tu oublies vite toutes les souffrances endurées!
    Bisous ma belle!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il est né le 10 Novembre 2015 ♡
      On oublie vite oui ... Mais pas totalement XD Je ne suis pas encore prête à remettre le couvert par exemple XP

      Bisous ♡

      Supprimer
  4. pour le moment, je n'ai absolument pas envie de devenir maman mais tu m'as fait monter les larmes aux yeux en nous racontant la venue de ton petit bout =).
    Je suis tres contente pour toi de te savoir une femme heureuse et comblee et je vous souhaite le meilleur, a toi, au petit Ninja et a Mr Poulpe evidemment =).
    Des Bisous
    PS: merci de partager tout ca avec nous !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci à toi pour ce si joli commentaire ♡

      Supprimer
  5. Ma chérieeeeeeeeeee j'adore, j'ai bien fait de faire un petit tour sur ton blog !! tu m'as mis les larmes aux yeux !! Te l'aime fort énormes bisous à vous 3

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Te l'aime fort moi aussi ma bichette ♡♡

      Supprimer
  6. Coucou ma belle, j'ai adoré ton article. C'est tellement vrai, un accouchement ne se passe jamais comme on l'imagine. Mais ce moment est inoubliabele. Je n'oublierai jamais mes deux accouchements.
    Bises

    RépondreSupprimer